eio transforme les déchets des rivières en lunettes de soleil

Quentin Passet
Il y a tout juste un an, Quentin Passet, ingénieur et docteur en chimie, a créé eio. Accompagnée par la pépinière d’entreprises Via innova, cette start-up collecte les déchets plastiques des rivières pour en faire des lunettes design.

Ingénieur et docteur en chimie spécialisé dans les polymères, Quentin Passet est parti du constat que chaque année, 8 millions de tonnes de nouveaux déchets plastiques issus du continent se retrouvent dans les océans. Ainsi, 80% des déchets retrouvés en mer proviennent de la terre. “Mon objectif est d’agir en amont en récupérant les déchets entraînés dans les rivières en produisant un bel objet durable qui permet de financer la collecte.”

“Le meilleur produit en impactant le moins possible”

Le résultat, ce sont des lunettes fabriquées à base de déchets plastiques collectés dans l’Orb et ses affluents (vers le Caroux) grâce à un partenariat avec l’Etablissement public territorial du bassin de l’Orb et du Libron. Ensuite tout le processus de fabrication et le choix des matériaux s’inscrivent dans un cercle vertueux afin d’obtenir un produit français de qualité. Aujourd’hui, une vingtaine de références sont disponibles sur la boutique en ligne d’eio avec deux modèles solides et intemporels adaptés aux femmes et aux hommes.

“Mon objectif est de faire le meilleur produit en impactant le moins possible. Une entreprise peut avoir un impact positif sur l’environnement, la société et monter des projets d’intérêt général comme pourrait le faire une association. “

Infos pratiques : www.eio.eco

Retrouvez le portrait complet d’eio dans le mag’ de janvier 2021.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×