Ensemble pour lutter contre les violences conjugales

À l’occasion de la journée de lutte contre les violences conjugales faites aux femmes, le 25 novembre, le Pays de Lunel met en lumière les acteurs privés ou publics, les structures spécialisées et les associations qui ont choisi de miser sur la coopération pour accompagner les victimes de violences conjugales.

Dans l’Hérault, dix réseaux réunissent les acteurs de terrain, au contact de ces victimes : des gendarmes, des travailleurs sociaux, des professionnels de l’insertion professionnelle, du droit et de la santé….

Sur le territoire, le réseau Violences conjugales du Lunellois est animé par le CIDFF, le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles.
Une fois par mois, il rassemble la Gendarmerie, les CCAS et le CIAS, la Maison de justice et du droit, la CAF, le Département, la MSA, l’école des parents et des éducateurs, l’hôpital de Lunel, la clinique Via Domitia, la Police Municipale…Les objectifs sont multiples. « D’abord se connaître afin de pouvoir cerner les compétences et spécificités de chacun, explique Fleur Favre, coordinatrice du réseau. Les victimes de violences conjugales ont besoin d’aide à différents niveaux (la parentalité, le logement, l’insertion professionnelle…) et d’une réponse globale à laquelle aucun de nous ne peut répondre seul. Cela permet de réorienter les victimes en toute confiance vers le bon interlocuteur. »

Faciliter le parcours des victimes

C’est également un moyen de se tenir informés des évolutions législatives et réglementaires, de mettre en commun des outils, de se former et de faire venir des experts pour apporter des éclairages sur des points spécifiques ou des dispositifs, comme le bracelet anti rapprochement par exemple.
Enfin, le réseau est un observatoire local des violences faites aux femmes pour faire remonter les besoins du territoire et chercher ensemble des solutions.
« Au final, l’idée numéro 1 est de faciliter le parcours des victimes. Peu importe vers qui elle se tourne en premier, son interlocuteur saura vers qui l’adresser pour améliorer sa prise en charge. »

Le rôle du Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS)

Sur demande du travailleur social référent de la victime, le CIAS peut proposer des mises à l’abri et mise en sécurité dans des logements mis à disposition par les communes du territoire. En 2020, 9 prises en charge ont été effectuées pour des violences conjugales/intrafamiliales.

Il gère également un protocole avec la gendarmerie de Lunel et les hôtels de la région pour assurer la mise à l’abri des victimes en situation d’urgence le week-end et la nuit. Le CIAS contacte ensuite la victime pour effectuer une première évaluation de la situation. En 2020/2021, il y a eu 3 activations du protocole.
Les victimes accompagnées par le CIAS, peuvent bénéficier d’un accompagnement dans leurs démarches pour le relogement, la santé, les prestations sociales…

La lutte contre les violences conjugales au Pays de LunelLe chiffre

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui, au cours d’une année, sont victimes de violences physiques et/ ou sexuelles commises par leur conjoint ou ex-conjoint, est estimé à 213 000 femmes.

Numéros utiles

  • 17 ou 114 : si vous êtes en danger, contacter le 17 par téléphone ou le 114 par SMS.
  • 3919 Violences femmes infos : gratuit et anonyme, cette cellule d’écoute est accessible 24h/24 du lundi au vendredi, et le week-end de 9h à 18h. Elle n’apparaît pas sur la facture détaillée.
  • 115 Hébergement d’urgence.
  • 119 Pour les personnes mineures en danger.

Le violentomètre

Cet outil de prévention (adapté en France par la Ville de Paris, le département de la Seine Saint Denis et l’association En Avant Toutes) permet de mesurer le degré de violences dans un couple à partir d’exemples concrets du quotidien.

Le violentomètre, outil de la lutte contre les violences conjugales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×